top of page
  • Photo du rédacteurHéloïse Martin

Cyranotv.com : les pièces à voir en streaming à l'abri de la canicule

Sur Cyranotv, vous trouverez des pièces à succès, des pièces primées, des grands noms, du contemporain, du boulevard (de bonne qualité en général, et c’est pas si facile). La compagnie a ouvert un abonnement, dont nous partageons les identifiants avec les adhérents* : vous n’avez aucune excuse : allez manger du théâtre !


Seul site à ma connaissance où l’offre théâtrale en streaming est aussi importante. Vous pouvez trouver du théâtre également sur le service public, Culture Box, ou Coup de Théâtre, mais, bien qu’on puisse parfois tomber sur des pépites, on y trouve essentiellement des pièces dont le succès repose sur les têtes d’affiches, et non pas forcément sur leurs qualités intrinsèques et les pièces ne sont pas disponibles longtemps. Vous pouvez également vous balader sur la chaine Youtube de la Comédie Française, où sont régulièrement postées des émissions (dont les sujets passionnants recouvrent tous les métiers et les disciplines du théâtre, et qui donnent la parole aux artistes, metteurs en scène, scénographes, auteurs…) et des lectures (très travaillées) d’une grande qualité, pour écouter les grands textes. Merci au confinement d'avoir été propice au développement de cette offre culturelle qui manquait.

Une réserve, c’est le peu de metteuses en scène et autrices présentes sur le site… Pauline Bureau est la seule (la seule !). Symptomatique de la place faite aux femmes dans ce milieu !

Alors bien sûr, rien ne vaut le théâtre en vrai. Mais nous ne sommes pas à Paris et les captations sont maintenant d’une grande qualité. Et certains spectacles ne seront plus joués, c’est l’occasion de les voir. Et de voir de grands acteurs disparus. Je pense en particulier au Malade Imaginaire, avec Michel Bouquet, qu’il faut avoir vu au théâtre une fois dans sa vie. Je ne vous conseille en revanche pas le Cyrano avec Belmondo : il passe complètement à côté du rôle. Les spectacles de Pommerat sont également disponibles. Je suis partagée, car le travail de ce metteur en scène repose essentiellement sur la mise en scène, les lumières, le son, l’espace, et ce sont souvent les éléments qui pâtissent le plus lors qu’une pièce est transformée en captation (en particulier pour « Les Marchands. »). Mais ce sont de grands spectacles.


Je n’ai pas encore tout vu. J’ai prévu de regarder Fin de Partie, de Becket avec Denis Lavant et L’Avare de Molière par Ludovic Lagarde. Et j’ai eu la chance d’en voir beaucoup en vrai. Voici mes recommandations pour passer la canicule :


La seconde surprise de l’amour, de Marivaux, par Luc Bondy.
Le triomphe de l’amour, de Marivaux, par Galin Stoev

J’aime énormément le théâtre de Marivaux (la lecture de La Fausse suivante par la Comédie Française est remarquable, je vous la conseille également !) et avec « Le Jeu de l’Amour et du hasard » par Catherine Hiegel vu pendant le confinement, ces deux spectacles restent dans les mises en scène de Marivaux que je préfère. Les acteurs sont formidables, les partis pris très différents donnent à entendre l’âpreté des relations sentimentales, bien loin du marivaudage dont on fait malheureusement trop souvent le reproche à ce théâtre.


Instants Critiques, de François Morel

C’est intelligent, cultivé, ça se moque juste ce qu’il faut du snobisme parisien des critiques, c’est formidablement bien écrit, bien mis en scène et bien joué.


Mademoiselle Julie, de Strindberg, par Frédéric Fisbach

C’est pour Nicolas Bouchaud que j’ai eu envie de regarder cette version, je me méfiais de Binoche, dont je ne connaissais pas la capacité à passer la rampe (c’est souvent un exercice difficile pour les acteurs/trices de cinéma) et je ne connaissais pas le travail de Fisbach. La pièce est admirable. Rien de daté dans ce texte de 1889, la lutte des classes, la lutte des sexes, les rapports de force dans l’amour, tout résonne. Les acteurs sont plus qu’impeccables. Bouchaud, tout en puissance ramassée, donne élégance et intelligence à son personnage. Binoche campe une Julie fragile, capricieuse et intense, la vraie perdante de ce duel. Ces deux immenses acteurs sont au service de ce texte complexe, exigeant, si politique et qui nous parvient avec force.


Mon Cœur, de Pauline Bureau

Vous avez bien sûr entendu parler de l’affaire du Médiator et d’Irène Frachon. La pièce s’intéresse à l’une des victimes et à travers son parcours dessine les contours du scandale. Pauline Bureau est une metteure en scène qui écrit ses spectacles et qui travaille toujours avec la même équipe – ils sortent du même conservatoire – comme un Pommerat. J’ai découvert son travail de mise en scène avec « Les Bijoux de pacotille » (un vrai bijou !) et la suit régulièrement. Je suis déçue de ses derniers spectacles, qui ne se renouvellent pas vraiment, mais celui-ci, pour le propos, la dramaturgie et le jeu de ses acteurs, vaut le détour.


Les amis du placard, de Gabor Rassov, avec Didier Bénureau

Bénureau est un des rares comiques à me faire toujours autant rire. La cruauté qui se dégage de ses textes est irrésistible. Il sait se saisir de nos travers avec intelligence et irrévérence. Il trouve dans cette pièce un texte parfait de noirceur et qui lui va comme un gant. Le code de jeu boulevardier, maîtrisé par les 4 acteurs, en souligne la méchanceté. C’est très drôle.


*Pour adhérer c'est par ici. L'adhésion vous permet de participer au Club Spectateurs (sorties en groupe à tarif préférentiel, abonnement à CyranoTV.com), de bénéficier de tarifs réduits lors des spectacles organisés par la compagnie, et de participer à nos activités de pratique artistique.


Comments


bottom of page